Découvrez le témoignage de Morgane Las Dit Peisson, Rédactrice en chef du magazine Le Mensuel, Présentatrice radio, Journaliste culture et Ambassadrice de la marque Côte d’Azur France :  » La Côte d’Azur est une terre aussi culturelle que touristique ! ».

_JLP4820

 

En tant qu’Ambassadeur Côte d’Azur France, pourriez-vous vous présenter en quelques mots ?

Passionnée par l’écriture et les arts du spectacle mais n’ayant aucun réel talent particulier pour prétendre à monter sur les planches, j’ai préféré prendre le parti de partager mon intérêt pour la scène, la création et les artistes avec le plus grand nombre en créant, il y a dix ans, un magazine culturel gratuit… Rien ne me plait tant que d’échanger avec les comédiens, chanteurs, danseurs, musiciens ou humoristes pour tenter de comprendre ce qui les pousse chaque jour à remettre leur titre en jeu si ce n’est les aider, à travers Le Mensuel, à donner rendez-vous au public de la Côte d’Azur !

Votre histoire avec la Côte d’Azur : Quel lien particulier entretenez-vous avec la destination Côte d’Azur ? 

Je n’ai pas le privilège d’être née sur la Côte d’Azur mais j’ai choisi de venir y vivre il y a dix ans. Certes, on pense immédiatement à la beauté de ce territoire qui subjugue les touristes et attire des « estrangers » comme moi séduits par la lumière, la douceur de vivre, le chant des cigales, les lacs, la mer, les rivières, les montagnes, les moulins, la garrigue, la croisette, les placettes, l’accent chantant, les chemins serpentés ou encore les senteurs de lavande, de thym ou de romarin… Mais bien que je me réjouisse encore chaque jour d’admirer ce décor qu’on ne croirait imaginable que sur carte postale, la Côte d’Azur que j’aime est celle que ses habitants dessinent au jour le jour en y innovant et en y travaillant.

Quelles sont les raisons qui vous ont poussé à devenir un Ambassadeur Côte d’Azur France ? 

Devenir ambassadrice Côte d’Azur France est un honneur car je ne le conçois pas comme un simple titre mais comme une réelle preuve « d’intégration » qui démontre l’immense évolution dont a été capable, en moins d’un siècle, ce territoire. J’espère, à ma mesure et à travers mes articles, mes interviews ou mes émissions contribuer au façonnage du nouveau visage de cette région que j’aime tant et aider à en faire la promotion.

De manière plus personnelle, que représente pour vous la Côte d’Azur ? 

J’ai vu le jour en région parisienne, j’y ai grandi et y ai fait mes études mais dès ma naissance, j’ai eu la chance que mes grands-parents paternels – tombés follement amoureux du Haut Var quarante ans auparavant – m’y accueillent pendant tous les vacances et me laissent crapahuter dans la colline en me prenant pour Manon des Sources ! Petit à petit, j’y ai eu accumulé des souvenirs et tissé des liens qui m’ont fait me sentir beaucoup plus chez moi dans le Midi que sur Paris… Après la fac, j’ai donc pris la décision de m’y installer et d’y monter mon projet professionnel. J’ai évidemment très souvent entendu qu’en termes de culture, rien ne valait la Capitale, mais j’ai eu à cœur de prouver le contraire. Année après année, l’expansion du Mensuel m’a prouvé que je n’avais pas fait fausse route en croyant que la Côte d’Azur était une terre aussi culturelle que touristique !

Quel est votre lieu préféré sur la Côte d’Azur ? 

C’est la pire question que vous pouviez me poser ! Des criques des Issambres aux roches rouges de la Corniche d’Or en passant par les eaux turquoises du Lac de Sainte Croix, les domaines viticoles de la Dracénie, les sentiers autour du Lac de Saint Cassien ou les villages perchés et pittoresques du Pays de Fayence, chaque lieu serait susceptible de devenir mon endroit préféré ! Mais s’il fallait réellement n’en choisir qu’un, je serais tentée d’opter pour Fayence et plus particulièrement la Chapelle Notre-Dame des Cyprès, au pied des vignes, par laquelle je passais pour retrouver la maison de mon enfance.

Si vous deviez résumer la Côte d’Azur en 1 mot, lequel serait-il ?

Là encore c’est très dur de résumer ce que je ressens en un seul mot… Il y a les couleurs, l’air, la lumière, les saveurs… Mais je crois que ce qui caractérise, à mes yeux, le mieux cette région est le parfum… Celui de l’herbe inondée de rosée, celui des embruns en bord de mer, celui des roses, de la lavande et du mimosa, celui de la paille séchant au soleil, celui, plus puissant, des moutons dans les champs, celui des herbes aromatiques que beaucoup nous envient ou tout simplement celui de la liberté que ces étendues de terre ou de mer parfois bousculées par le mistral nous insufflent…

Dernière question, en quoi la Côte d’Azur constitue « une plus-value » dans votre activité professionnelle ? 

Je crois que la Côte d’Azur a apporté à mon activité professionnelle une sérénité et une certaine légèreté que je n’aurais certainement jamais connues si j’avais développé Le Mensuel sur Paris. Ici, il y a évidemment moins de concurrence et surtout, j’ai eu la sensation de m’adonner à quelque chose d’utile en partageant mes coups de cœur artistiques avec les habitants de villages parfois reculés qui ne recevaient pas toujours l’information suffisamment à temps pour pouvoir profiter de tous les spectacles qui passent dans la région.

En savoir plus : FacebookInstagram

*********

La marque Côte d’Azur France est avant tout celle des acteurs locaux et de ceux qui sont attachés à la Côte d’Azur, parfois même « expatriés » hors du territoire. Ils ont un rôle majeur à jouer dans son déploiement, en utilisant la marque, en s’en faisant porte-parole ou en prêtant leur propre image. Décideurs et influenceurs attachés au territoire, les ambassadeurs ont pour mission de relayer les actions de la marque, porter son image et s’en faire les porte-parole dans leurs activités quotidiennes, personnelles ou professionnelles.

Vous aussi, devenez un ambassadeur de la marque Côte d’Azur France !