Après une saison 2016 en baisse (-6% pour les nuitées marchandes) à la suite notamment de l’attentat de Nice, l’été 2017 enregistre un volume de fréquentation élevé, sans encore retrouver les niveaux exceptionnels de la saison estivale 2015.

dl

Depuis avril, en forte hausse grâce aux vacances de Pâques, la fréquentation se redresse. Les séjours par avion ont augmenté sur la même période de 3% (juillet +9%), et le volume global des nuitées marchandes rebondit. Si les mois de mai et juin ont plutôt subi une baisse sur l’ensemble de la destination Côte d’Azur, excepté à Cannes, en raison de la bonne tenue du tourisme d’affaires, elle est largement compensée par la forte affluence observée sur le cœur de la saison.

Pour le mois de juillet, l’occupation moyenne des hôtels et résidences a approché les 80%, en hausse de 3 points par comparaison à juillet 2016. Les nuitées ont augmenté de 5% (étrangers +6%, Français +4%). La clientèle était étrangère à plus de 60% dans les hébergements marchands. Le rebond a été marqué à Nice et la situation est plus contrastée à Cannes et à Antibes.

La reprise enregistrée en juillet s’est accélérée et généralisée en août, sur les trois premières semaines, où l’occupation moyenne de l’hôtellerie urbaine s’inscrit en hausse de 6 points à plus de 90%, avec un chiffre d’affaires (1) en hausse de 12%. A Nice, le rebond notable permet un quasi rattrapage des niveaux de fréquentation élevés enregistrés en 2015. A Cannes, août 2017 s’avère exceptionnel, ce qui est d’autant plus remarquable que septembre et octobre s’annoncent déjà très positifs.

Grâce aux excellents résultats d’avril et du cœur de saison de la mi-juillet à la fin août, la fréquentation en nuitées marchandes a augmenté d’environ 3% à fin août, et les perspectives sont bonnes pour la suite de la saison, avec les mois de septembre et octobre qui pèsent habituellement 25% de la fréquentation estivale.

Selon David Lisnard, Président du CRT Côte d’Azur France : «Bien sûr, quelle que soit la conjoncture, des établissements souffrent et d’autres sont en forte croissance. Mais il ressort que la tendance azuréenne est au rebond touristique. Ces résultats encourageants démontrent que la Côte d’Azur, grâce notamment à notre action collaborative avec les professionnels au sein de la cellule de relance du tourisme mobilisée dès le 26 juillet 2016, parvient a surmonter la crise de l’été 2016. La résilience de la destination se confirme et s’appuie sur l’esprit collaboratif des principales destinations dont Antibes, Cannes, Nice et les établissements privés, autour du CRT Côte d’Azur France. Cette démarche a permis la mise en place rapide de campagnes de communication efficaces et novatrices.».

« L’initiative de débloquer un demi-million d’euros quelques jours après l’attentat, prise par le Département des Alpes-Maritimes, premier financeur du CRT Côte d’Azur France, aura été l’élément déclencheur de la mobilisation, auprès du Gouvernement, Atout France, la Région, et la Chambre de Commerce et l’Industrie (CCI) Nice Côte d’Azur, d’un plan de relance de la destination de 2,3 millions d’euros qui porte ses premiers fruits.» complète Eric Ciotti, Député, Président du Département des Alpes-Maritimes.

 

Parmi les principales tendances de cet été 2017 :

  • Le retour des étrangers et une nette reprise des marchés de longue distance, non-européens :
    • sur la période d’avril à juillet, hausse de 5% des nuitées étrangères dans les hôtels et résidences, avec un net rebond, de plus de 15%, pour les Allemands, Suisses, Italiens, et de l’ordre de 20% pour les Russes et Sud-Américains. Le flux touristique provenant de Chine rebondit de 12%. Le marché américain (USA) s’est lui-même bien comporté après une bonne résistance en 2016 : +6% ;
    • la clientèle non européenne a ainsi progressé de 6% sur la période d’avril à juillet ; en juillet les pertes sur le marché du Moyen Orient (nuitées -10%), ont été compensées en volume par les autres clientèles étrangères, mais affectent les performances du segment du luxe (-11% pour le chiffre d’affaires) (1).
  • Le rebond de l’hôtellerie haut de gamme :
    • les établissements 4-5* ont accueilli en juin 2017 46% des nuitées hôtelières, contre 44% en juin 2016 ;
    • nuitées passées dans les 4-5* : +4% sur période d’avril à juillet ;
    • mais chiffre d’affaires (1) en baisse sur les segments haut de gamme et du luxe à fin juillet
    • (-10%) du fait du repli des clientèles du Golfe. Cette baisse pourrait néanmoins être compensée par les bons résultats d’août avec une hausse du chiffre d’affaires de l’hôtellerie urbaine : +12%(1).

 

  • Une forte reprise de la croisière dans les ports azuréens : sur la saison estivale, à fin juillet, reprise de 24% du nombre de croisiéristes dans les ports (hors Monaco) surtout en juin-juillet, en raison du repositionnement de certains navires sur notre destination.
  • Le poids de AirBnB et autres plates-formes numériques d’offres d’hébergements entre particuliers poursuit sa forte progression : la part de marché estimée en 2016 à environ 5% sur le secteur marchand, serait désormais de l’ordre de 8%, soit sur l’année entière plus de 500 000 séjours sur la Côte d’Azur-Alpes Maritimes (données provisoires). Les premiers chiffres connus sur la saison entre le 15 juin et le 15 août pour la seule société Airbnb font état d’une progression des séjours de +15% et +25% respectivement à Nice et Cannes.
  • La saison estivale se poursuit en septembre-octobre : à fin août, le volume des réservations aériennes provenant de l’étranger et à destination de l’aéroport Nice-Côte d’Azur, pour les mois de septembre et octobre, sont en hausse de 5%. Le rebond se confirme pour les Russes (+34%), les Chinois (+23%) et les Américains (+6%), la clientèle indienne double en volume, et une reprise se dessine pour la clientèle japonaise (+16%), en perte de vitesse sur les dernières années.
  • Revpar hôtelier